Re:travail : un site repensé pour un monde du travail transformé

Articles
Articles
|
13 juin 2022

Les bouleversements qui ont touché le monde du travail dans les dernières années ont transformé celui-ci à jamais. Durant cette période de grands changements, avec son GuideTélétravailQuébec, le CPQ a tenu à jouer un rôle d’accompagnateur de premier plan auprès des PME afin de leur prêter main-forte dans les dédales des nouvelles réalités qui les touchaient.

Avec la fin des mesures restrictives liées à la pandémie, les retours au bureau et la popularité grandissante du travail en mode hybride, le CPQ s’adapte et propose une version bonifiée de sa plateforme, qui devient Re:travail.

Karl Blackburn, président et chef de la direction du CPQ, explique cette transition.

Une évolution inévitable

Selon Karl Blackburn, la mutation qui se poursuit dans le monde du travail est le fruit de plusieurs facteurs déterminants, qu’il résume à l’aide de ces trois mots-clés : démographie, pénurie, et pandémie. « La démographie de notre population fait en sorte qu’il y a plus de gens qui quittent le marché du travail qu’il y en a qui y entre », souligne-t-il d’emblée. Le phénomène, surveillé depuis plusieurs années, a contribué à la pénurie de main-d’œuvre qui touchait déjà plusieurs secteurs avant 2020. Puis, la pandémie est survenue et a aggravé une situation déjà fragile, en plus d’engendrer de tout nouveaux défis pour les entreprises.

Le rôle du CPQ

Dès le début de la pandémie, le CPQ a fait preuve de clairvoyance et de leadership en entamant très rapidement une réflexion sur le télétravail.

« Nous avons même recommandé au gouvernement de ne pas agir de façon législative concernant le télétravail, mais de fonctionner plutôt avec une politique qui donnait aux organisations la flexibilité nécessaire pour s’adapter. »

Dès cette époque, donc, le CPQ a mis en ligne une première version d’un guide pour « l’implantation du télétravail dans un contexte précipité », qui voulait apporter des éléments de réponse aux organisations sur des questions comme les équipements, la santé et la sécurité, la technologie, la protection des données, etc.

En 2021, avec la confirmation que l’organisation du travail correspondait désormais à une nouvelle réalité, ce guide est devenu la plateforme GuideTélétravailQuébec, afin de répondre, presque en temps réel, aux préoccupations inhérentes à l’évolution rapide du milieu.

Une refonte nécessaire

Force est de constater qu’en 2022, le processus de transformation ne s’est pas arrêté ni ne semble près de le faire : « Le monde du travail évolue, le CPQ évolue et les contenus que nous produisons évoluent également », explique le président. « Ça correspond aux besoins, qui changent également. Dans un contexte de plateforme numérique, si nous voulons qu’elle demeure pertinente et utile, et que les lecteurs puissent en tirer profit, il est important de faire ces changements, pour l’adapter à la réalité actuelle. » Et en insistant sur le caractère dynamique et proactif du CPQ, il ajoute : « Pour nous, de laisser aller quelque chose de statique, de non pertinent, ça ne fait pas partie de notre mode de fonctionnement. »

Pourquoi le nom Re:travail?

Le nouveau nom du site renvoie à plusieurs mots importants dans le contexte de travail actuel.

Il rappelle que l’on doit revoir l’organisation du travail et il fait un clin d’œil à la réforme de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST) qui encadrera cette réorganisation générale.

La nouvelle plateforme veut s’adapter aux nouvelles réalités du travail, et continuer de servir de référence pour les propriétaires et gestionnaires de PME.

Un site participatif

Des membres du CPQ, des experts et des partenaires vont poursuivre leurs contributions à la plateforme selon les thèmes abordés, qui continueront de couvrir tous les aspects du travail et les enjeux qui y sont reliés.

Mais – grande nouveauté! – il sera désormais possible de commenter les articles publiés sur la plateforme.

« Le site va permettre des échanges entre les experts, les utilisateurs et les organisations, qui pourront partager leurs expériences en fonction des sujets traités. C’est vraiment un site interactif qui va permettre à tous ceux qui vont y naviguer, qui vont y être inscrits, d’échanger et de profiter du meilleur contenu disponible sur le sujet. »

Re:travail encouragera donc la participation et la collaboration en rendant possible une communication bidirectionnelle.

Un sentiment de fierté

Enfin, Karl Blackburn exprime sa satisfaction face aux réalisations du CPQ en lien avec la transformation du travail : « Nous sommes extrêmement fiers de ce contenu. Nous sommes extrêmement fiers d’avoir été au cœur de ces réflexions depuis le tout début, avec des orientations importantes, et surtout, de nous être associés à des partenaires et à des professionnels qui nous accompagnent pour s’assurer [de notre alignement avec le positionnement] de notre organisation. »

Commentaires

Partager sur mon fil d’actualité
Olivier Coullerez
Belle initiative!
Partager sur mon fil d’actualité

Powered by WP LinkPress

Inscrivez-vous à l’infolettre

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.